Jésus est-il Dieu?

Ecoutez l’article

A tort, les Témoins de Jéhovah soulèvent souvent la question et raisonne en général ainsi:

  • Puisque c’est Dieu qui a envoyé Jésus, donc, Jésus n’est pas Dieu.
  • Jésus est appelé spécifiquement le Fils de Dieu (Mat. 16:16), donc il n’est pas Dieu.
  • Jésus a dit aussi : « Le Père est plus grand que moi » (Jean 14:28) et il lui est entièrement soumis aussi (Jean 6:38; Philip. 2:5-8) et ne peut rien faire de sa propre initiative (Jean 5:30). Si Jésus était Dieu, il ferait sa propre volonté. Ça dit que le chef de Christ, c’est Dieu (1 Cor. 11:3). Donc Jésus n’est pas Dieu.
  • Jésus a été créé, puisque ça dit qu’il est le premier-né de toute la création (Col. 1:15). Donc, Jésus n’est pas Dieu.
  • Jésus est l’archange Michel ou Michael. Il n’est pas Dieu.

C’est triste de voir le sens de la Bible être sournoisement tordu comme ça.

(lire ou télécharger l’article en format PDF)

1) Certes, en tant que Fils de Dieu, Jésus est distinct du Père, mais les Juifs avaient très bien compris l’implication que ce que voulait dire Fils de Dieu; ça signifie être de la même nature que le Père (nature divine au sens total du terme)(voir Jean 5:18).

  • « A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu. » (Jean 5:18)

Jésus est Dieu, non pas qu’il est la même personne que le Père, mais qu’il est Dieu autant que le Père est Dieu. C’est pourquoi, Jésus est appelé carrément Dieu dans Hébreux 1:5-14 (v. 8,9); Jean 1:1; Tite 2:13; Jean 20:28.  

  • « Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui ? Et encore : Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ? 6 Et lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent ! 7 De plus, il dit des anges : Celui qui fait de ses anges des vents, Et de ses serviteurs une flamme de feu. 8 Mais il a dit au Fils : Ton trône, ô Dieu, est éternel ; Le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité ; 9 Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité ; C’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint D’une huile de joie au-dessus de tes égaux. 10 Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ; 11 Ils périront, mais tu subsistes ; Ils vieilliront tous comme un vêtement, 12 Tu les rouleras comme un manteau et ils seront changés ; Mais toi, tu restes le même, Et tes années ne finiront point. 13 Et auquel des anges a-t-il jamais dit : Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied ? 14 Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour exercer un ministère en faveur de ceux qui doivent hériter du salut ? » (Héb. 1:5-14)

Il est répété plusieurs: « Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit … » Dieu ne pourrait être plus clair qu’il n’a parlé à aucun ange de la manière qu’il a parlé au Fils. Aucun ange veut dire aucun ange, le chef des anges (l’archange Michel, selon les Témoins de Jéhovah) inclut. Jésus n’est pas l’archange Michel, mais il est le Fils, de la même nature divine que le Père.

D’ailleurs, Jésus reçoit l’adoration, qui n’est que pour Dieu seul (Apoc 5:13; 19:10; 22:9). Toux ceux qui étaient devant le trône de Dieu ont adoré aussi l’Agneau (Jésus).

  • « Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’Agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles ! » (Apoc. 5:13)
  • De l’ange qui lui montrait des révélations, Jean dit ceci: « Et je tombai à ses pieds pour l’adorer ; mais il me dit: « Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu. » » (Apoc. 19:10)
  • Jean est lent à apprendre car un peu plus tard, il dit : « C’est moi Jean, qui ai entendu et vu ces choses. Et quand j’eus entendu et vu, je tombai aux pieds de l’ange qui me les montrait, pour l’adorer. Mais il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu. » (Apoc. 22:8-9)

Il est dit de Jésus que ses jours remontent « aux jours de l’éternité » (Michée 5:2).

« Le premier-né de toute la création » ne réfère pas en tant qu’ordre de naissance, mais premier-né parle de prééminence (voir Ps 89:27). Et, en tant qu’humain (donc de cette création) depuis qu’il a été incarné et étant Dieu (Dieu incarné), le Fils est dans tous les sens du mot: “le premier-né de toute la création” Col 1:15.

  • « Et moi, je ferai de lui le premier-né, Le plus élevé des rois de la terre. » (Ps. 89:27)

Il n’a jamais été formé de Dieu (Dieu dit: « Avant moi il n’a point été formé de Dieu, Et après moi il n’y en aura point. » Es. 43:10)— Jesus a toujours était Dieu, comme le Père).

Étant de la même nature divine que le Père, le Fils a le rôle d’être celui qui le manifeste, qui le révèle (Jean 1:18); c’est pourquoi Jésus, venu en chair, était l’image expresse du Père, le reflet de sa gloire, l’empreinte de sa personne (Heb 1:1-3; Jean 14:6-11; Col. 1:15).

  • « Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1:18)

  

2) Certes, aussi, Dieu le Père est plus grand que Dieu le Fils, mais il ne s’en suit pas que le Fils et le Père ne sont pas de la même nature divine.   Il y a une ordre d’autorité, une structure d’autorité dans la Trinité autant que chez l’humain.  L’homme est le chef de la femme en terme de rang d’autorité, comme Dieu (le Père) est chef de sur Christ, mais la femme n’est en rien moins humain que l’homme (1 Cor 11), autant que le Fils n’est en rien moins divin que le Père. 

Le grand problème est de tordre ces versets et cette réalité pour contredire ce que la Bible dit clairement sur la nature pleinement divine du Fils et son égalité de nature avec son Père, et pour dire aussi qu’il a été créé et a eu un commencement.

  • « Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même. » (Jean 5:26)

Certainement, Jean 5:26 est un verset qui est paradoxal et dépasse nos limites humaines à comprendre. (C’est normal, les voies de Dieu sont insondables [Rom. 11:33]). Mais tout au moins, dans ce verset, l’ordre d’autorité du Père sur le Fils est clair, et ce qui est autant clair est que le Fils a la même nature d’existant-en-soi/éternel que le Père.

De plus, concernant Philippiens 2:4-11, le point de ce passage est justement qu’étant l’égal de nature du Père, Jésus a bien voulu s’humilier et prendre la forme d’un serviteur, se faire chair, et obéir jusqu’à la croix.  Il a été élevé ensuite en tant que Seigneur des seigneurs. Le fait que le Fils obéisse au Père et ne fait pas sa propre volonté ne contredit en aucun point qu’il a toujours été de la même nature divine du Père, et le sera toujours. Bien au contraire, le côté altruiste et non-égoïste du Fils, qui ne réclame pas à tout prix ses propres droits, rentre précisément dans l’argumentaire de Philippiens 2 et de la raison spécifique pourquoi Dieu l’a souverainement élevé et fait que tout passe par lui.

  • « C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Phil. 2:9-11)
  • « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. » (Jean 10:17)
  • « Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé. » (Jean 5:22)

Il est normal que le Père aime la caractéristique d’altruisme du Fils, parce que, il va sans dire, Dieu le Père est bien-sûr lui-même parfaitement bon et altruiste. L’altruisme du Père est vu spécifiquement dans un tel verset que Jean 3:16 qui montre que Dieu n’a pas donné ce qui ne lui était pas cher, mais il a donné par amour ce qu’il avait de plus précieux, son Fils unique.

« Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même. » (Jean 5:26)

  • « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3:16)

De ne pas comprendre comment le Père est plus grand que le Fils (ordre d’autorité) en même temps que le Fils et le Père ont la même pleine nature divine est une grave erreur et ne permet pas d’honorer, ni le Fils, ni le Père!!!

Jean 5:17-23

17 Mais Jésus leur répondit: Mon Père agit jusqu’à présent; moi aussi, j’agis.
18 A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui-même égal à Dieu.
19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement.
20 Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait; et il lui montrera des oeuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez dans l’étonnement.
21 Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.
22 Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils,
23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé

Les Témoins de Jéhovah tordent les Ecritures autant aussi par rapport au Saint-Esprit en reniant sa personnalité, n’en faisant qu’une force.  Dans Jean 14:12, le Saint-Esprit est appelé « un autre consolateur » et les pronoms masculins sont utilisés pour lui au lieu de pronoms neutres (le nom “esprit” est neutre en grec et normalement des pronoms neutres seraient utilisés pour des noms neutres). Le St-Esprit a une volonté (1Cor 12:11) et des émotions (Eph. 4:30), pour ne citer que quelques exemples.  Aussi, dans Actes 5:3-4 entre autres, le Saint-Esprit est spécifiquement appelé « Dieu » ( «… au point que tu mentes au Saint-Esprit » « Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. »)

Dieu le Saint-Esprit pointe à Christ (Jean 16:13), le seul qui peut sauver parfaitement (Héb. 7:22-25). Aussi, « … selon ce que dit le Saint-Esprit : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, N’endurcissez pas vos cœurs… »

  • « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »  Jean 3:36
  • « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. »  2 Jean 9.

Oui, certainement, Jésus est Dieu, et tous ont besoin de venir à Lui en tant que Seigneur et Sauveur.

(lire ou télécharger l’article en format PDF)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s